Ne laissons personne décider pour nous !

Publié le par PMF ARGENTEUIL

           "C'est le devoir qui crée le droit et non le droit qui crée le devoir."

   Argenteuil est une grande ville, la troisième grâce à ses 101 300 habitants (estimation INSEE de 2005) de la région parisienne. Mais Argenteuil est en aussi et surtout un cas exemplaire de gouvernance locale en total décalage avec les réalités du terrain et les attentes de ses habitants.

   Qu'ils soient de la prétendue "gauche" ou de la pseudo "droite", les élus locaux, qui se sont jusque maintenant succédés à la mairie d'Argenteuil, n'ont jamais su (ou voulu ?), comprendre les besoins d'une large partie des habitants de la ville.  Et pour cause, il suffit de regarder les profils culturels et sociologiques de ces élus - mais également des têtes de liste de ces élections municipales de 2008 ! - pour saisir le gouffre qui sépare les argenteuillais(es) de ses dirigeants politiques. 

   Evidemment, il convient de ne pas sombrer non plus dans une autre lecture erronée de la chose et qui laisserait sous-entendre qu'il faudrait être automatiquement, soyons francs : d’origine arabo-musulmane pour gouverner correctement des français musulmans et vis et versa ... Pas de ce simplisme chez nous, nous vous rassurons ! Et grâce à des personnages - tels les : Rachida DATTI et autres Fadela AMARA - nous savons maintenant avec certitude et preuves à l’appui, que les personnalités (ou ''alibis'') « issues de la diversité » peuvent être tout aussi mauvais que les autres, voir même … largement plus médiocres.

   Non, ce que nous clamons, c’est qu’il est nécessaire pour que les Institutions politiques (et administratives) fonctionnent et comprennent ses citoyens, qu’elles s’enrichissent d’éléments provenant de leur environnement immédiat. Pour être plus clair, nous dirons qu’un conseil municipal de banlieue, tel celui d’Argenteuil, doit - pour être efficace -  avoir nécessairement son lot de conseillers municipaux qui savent ce que représente : un départ au Hadj dans une famille ; un loyer qui fait 50% du salaire ; la tristesse que représente l’exclusion scolaire d’une fille de la famille, qui porte le hijab (voile islamique) ;  le besoin de trouver des lieux de cultes dignes pour faire sa prière quotidienne ; une insécurité galopante ; etc. 

   Seulement voilà, si les partis politiques du sérail ont indéniablement leur part de responsabilité dans cette affaire (pour ne pas avoir notamment invité de jeunes musulmans « non dévoyés » à se joindre à eux), il faut reconnaître que nous n’avons – nous les musulmans, qui ne nourrissons aucun complexe, vis-à-vis de notre religion et de ses injonctions - pas fait grand-chose pour participer, par nous même (puisque jamais invités), à la vie politique de nos communes. Aussi, aujourd’hui, en soutenant, en rejoignant l’équipe du PMF sur Argenteuil, il est possible de changer cela, de remplir son devoir de citoyen responsable (proposer au groupe un projet qui est le tien), tout en préservant intact ton honneur de musulman(e).

Publié dans municipale

Commenter cet article